La Pologne est une république d’Europe Centrale qui compte un peu plus de 38 millions d’habitants. Situé dans l’espace Schengen, il est aisé de se rendre depuis la France en Pologne en avion grâce aux nombreuses lignes aériennes. Mais également par le train ou la route, avec un peu de patience.

De nombreuses villes centenaires et des lieux historiques sont à visiter en Pologne. Comme la ville de Cracovie, centre universitaire et culturel du pays, Varsovie sa capitale ou encore en Pomeranie la ville de Gdańsk au bord de la mer Baltique.

Découvrir la Pologne

Bien que la Pologne soit située dans les plaines d’Europe Centrale, c’est un pays doté d’un paysage varié. Les paysages alpins prédominent dans les Tatras, une chaîne de montagnes qui s’étire le long du pays à la frontière sud avec la Slovaquie. Le nord est dominé par les lacs, qui contrastent avec le paysage de la côte baltique.

Pour ceux qui aiment les paysages naturels intacts, la Pologne dispose de magnifiques forêts primaires, comme celle de Białowieża, mais aussi de vastes marais le long des rives de la rivière Biebrza, qui sont un véritable paradis pour de nombreux oiseaux et des espèces de plantes rares. Environ 30% de la superficie de la Pologne est recouverte de forêt. Certaines de ces immenses forêts couvrent même des superficies qui vont au-delà de 1 000 kilomètres carrés ! La plupart de ces forêts se composent de conifères, mais il y a aussi de nombreuses forêts d’arbres à feuilles caduques, principalement le chêne et le charme, ou le hêtre.

Beaucoup d’endroits en Pologne sont d’une beauté inégalée et sont restés très naturels. Pour les protéger, ils sont regroupés dans des parcs nationaux ou des réserves naturelles. Les amoureux de la montagne peuvent profiter d’une infrastructure d’auberges et de refuges très développée en Pologne, comme dans le Beskid Sądecki ou dans les montagnes Tatras. Les plus aventureux peuvent explorer les presque inaccessibles Beskid Niski ou Bieszczady, mais aussi très peu fréquentés.

Toutes les zones ont des sentiers de randonnée balisés et sont bordées d’abris bien équipés. Les innombrables lacs de Warmie et Mazurie, régions connues sous le nom de Terre au millier de lacs (Kraina Tysiąca Jezior) sont un paradis pour les sports nautiques, comme le sont également les eaux de Poméranie et de Wielkopolska. Les lacs sont très populaires auprès des canoéistes et ils sont parsemés d’aviron et les bateaux à voile en été.

 

L’histoire de la Pologne

Les frontières de la Pologne ont souvent évolué au fil de l’histoire. On peut toutefois considérer que les origines de la Pologne en tant que nation remontent au 10e siècle. À cette époque, les tribus slaves vivant dans la région de Gniezno (haut lieu de la culture païenne) s’unissent sous la dynastie des Piast aux alentours de 940. Cette dynastie régna sur le territoire polonais jusqu’en 1370 depuis la ville de Gniezno qui en devant une place forte.

Les Piast, première dynastie en Pologne

Mieszko I, le premier prince historique de cette lignée des Piast se convertit au christianisme en 966, la Pologne devenant alors un royaume chrétien. Lorsque la dynastie des Piast s’est éteinte, c’est le prince lituanien Jagiełło qui s’assoit sur le trône polonais. Le traité avec la Lituanie signé à Krewo en 1385 initié le long processus de consolidation entre ces deux nations, qui connaitra son épilogue lors de la signature de l’Union de Lublin en 1569.

Les Jagellons et la chute de la Pologne

Au 15e siècle, la dynastie Jagellonne (d’origine lituanienne) remporte de nombreux succès militaires et forme alors une puissance unie : la République des Deux Nations (Rzeczpospolita Obojga Narodów ; en polonais). Après la fin des Jagellons en 1572, c’est l’introduction d’une royauté élue par la noblesse, qui a seule le droit de vote.  La Pologne finit par être affaiblie aussi bien politiquement que militairement et fait une proie facile pour ses voisins. Le territoire polonais finira par être partagé entre la Russie à l’est et par la Prusse et l’Autriche à l’Ouest. En clair, en 1795 la Pologne a été rayée de la carte de L’Europe, et ce pour plus de 100 ans.

Un 20e siècle chaotique pour la Pologne

La Pologne a connu plusieurs tentatives d’insurrection, mais aucune n’aboutira à un renversement du pouvoir polonais. Le peuple polonais a dû attendre la fin de la Première Guerre mondiale et l’effondrement de l’empire austro-hongrois pour qu’il regagne sa souveraineté en 1918. Le processus de reconstruction est long et complexe. Processus qui va d’autant plus se compliquer lorsque les nazis envahissent le pays, le mettent à sac et vont en faire le théâtre des pires horreurs avec les camps de concentration. Mais la fin de la guerre n’a pas permis pour autant à la Pologne de retrouver sa souveraineté pleine et entière, puisque l’URSS imposera son emprise au pays au sein du bloc soviétique. Les citoyens polonais ont pu reprendre la main sur leur pays en 1989 lors de la chute de l’URSS.