Sélectionner une page

Le quartier Juif de Prague

Au cœur de la vieille ville de Prague, dans le quartier Josefov une importante communauté Juive y construit son histoire depuis le 10ème siècle. Aussi appelé quartier juif de Prague, on y retrouve plusieurs synagogues qu’il est d’ailleurs possible de visiter (sauf en cas de cérémonie religieuse). Celle-ci faisant partie du ticket de visite du musée juif de la ville de Prague.

L’histoire du quartier Josefov

Le quartier a bien évolué architecturalement parlant, la plupart des bâtiments sont modernes et leur construction est proche des immeubles Haussmannien de Paris. En effet, à la fin du 19ème siècle, une grande partie du ghetto juif de Prague devenu insalubre a été détruit afin de reconstruire des habitations plus moderne. A cette époque, le quartier Josefov comptaient 18’000 habitants, beaucoup trop dense pour un si petit quartier. Seules 6 synagogues ainsi que le vieux cimetière juif seront conservés après cette rénovation.

anciennes tombes cimetière juif de Prague

Le vieux cimetière juif de Prague

On retrace sa création dans la première partie du 15ème siècle, la tombe la plus ancienne date de 1439. Ce cimetière fut alors pendant 3 siècles le seul cimetière juif autorisé pour la communauté Juive. Comme le quartier, le cimetière n’avait pas beaucoup d’espace disponible. De ce fait, les 12 000 tombes qui se situent dans ce cimetière juif de Prague étaient superposées les unes sur les autres, et ce, jusqu’à 10 couches de profondeur.

Ouvert toute la semaine, sauf le samedi (jour de repos dans la religion juive), il est possible de le visiter lors de votre passage dans le musée juif de Prague.

Le musée du quartier juif à Prague

L’histoire du musée du quartier juif

Créé en 1906, le musée du quartier Juif de Prague est l’un des plus vieux d’Europe. Une grande partie des objets présents dans ses collections permanentes provient des anciennes synagogues détruites lors de la rénovation du quartier juif.

Aboli en 1939 après l’arrivée des Nazis au pouvoir en Tchécoslovaquie, le musée Juif de Prague renaît en 1942. Les Nazis souhaitaient alors en faire un musée d’une religion éteinte. La communauté juive n’ayant pas les mêmes objectifs, a pu tout de même sauver de la destruction de nombreux objets.

C’est après la fin de la guerre que le musée à été nationalisé en 1950 sous le régime communiste. Il a fallu alors attendre 1994 pour que le musée retourne entre les mains de la communauté juive de Prague.

La visite du musée juif de Prague

Il est possible d’acheter un ticket pour l’ensemble des synagogues, ainsi que de l’ancien cimetière juif. Si vous le souhaitez, des guides peuvent faire la visite du musée, ainsi que de l’ensemble du quartier juif et de son histoire (en français notamment).

Les synagogues visitables sont : la synagogue Maisel, la synagogue Pinkas, la synagogue Klaus,la synagogue Espagnole ainsi que l’ancienne-nouvelle synagogue. A cela s’ajoute également le hall de cérémonie et la galerie Robert Guttmann qui présente des expositions artistiques temporaires.

Au niveau du prix, compter 330 couronnes par adulte (environ 12 euros), et 220 couronnes pour les enfants et étudiants (un peu plus de 8 euros).

Ensuite, n’hésitez pas à continuer la visite de la jolie ville de Prague, notamment le château de Prague. Vous pouvez le rejoindre simplement en traversant la rivière Vlatva sur l’un des nombreux ponts qui la traverse. Et pourquoi pas le plus beau et le plus ancien des ponts de Prague, le pont Charles.