Sélectionner une page

Visiter le vieux cimetiere juif de Prague

Pendant plus de 300 ans, cette espace a été le seul lieu de sépulture autorisé aux Juifs de 1439 à 1787 au cœur même du quartier Juif de Prague. Il a été agrandi légèrement au fil des années mais sa taille n’a pas beaucoup bougé depuis l’époque du Moyen-Age. Comme l’espace était très restreint, les corps devaient être enterrés les uns au-dessus des autres, car l’inhumation est interdite. Les recherches ont même permis de dénombrer de 10 à 12 couches de profondeur selon les sources. Avec le temps, le terrain a bougé et les pierres tombales ont fini par être tordu dans tous les sens, ce qui donne cet aspect si particulier à cet endroit. La dernière personne à avoir été enterré dans ce cimetière est Moïse Beck en 1787.

 

Les tombes du vieux cimetière Juif de Prague

 Sur ce si petit espace, on estime à près de 100 000 personnes qui ont été enterrés les uns au-dessus des autres. De nos jours on peut voir encore voir environ 12 000 pierres tombales dont certaines d’illustres personnages de la communauté Juive de Prague. Beaucoup d’entre elles sont décorées avec des animaux et des motifs de plantes.

visiter la tour de petrin a Prague de nuit

On retrouve entre autre personnages historiques enterré dans le vieux cimetière juif de Prague :

Rabbi Löw, 1512 – 1609 : c’était le grand rabbin de Prague et un touche à tout (astronomie, mathématiques) et qui est surtout connu dans la ville pour être l’origine de la légende du Golem de Prague. On retrouve également le poète Avigdor Kara (1389 – 1439), Aaron Meshulam Horowitz (1480 – 1545) fondateur de la synagogue rose et rabbin de Prague. David Gans (1541 -1613) repose également dans le vieux cimetière Juif, un mathématicien et astronome qui a par son grand intérêt pour les sciences écrit Tsémah David (germe de David) un texte qui commente la bible juive et les textes rabbiniques ainsi que la science. Ce lieu comme les nombreuses synagogues aux alentours témoignent de l’héritage de la vie de la communauté juive de Prague au cour des siècles.

 

Les pierres tombales du vieux cimetière juif

Le saviez-vous ? Le mot hébreu pour cimetière signifie « Maison de la vie. » Dans la religion juive, la mort est la porte d’entrée dans le monde suivant. Les cailloux sur les pierres tombales sont des « fleurs du désert » rappelant les vieux jours où les roches ont été placées sur le tombeau de sable. Coincé sous certains des cailloux on retrouve parfois des morceaux de papier avec des prières écrites dessus.

Visiter le vieux cimetière Juif de Prague

Pour visiter le vieux cimetière Juif, vous devez prendre un billet pour le musée juif qui vous permettra de visiter la synagogue Espagnole en premier lieu avant d’ensuite de poursuivre vers la synagogue Klausen. Le ticket vous donne également la possibilité de visiter la synagogue Espagnole, la synagogue Maisel et la salle des cérémonies (avec une impressionnantes collection d’objet anciens). Concernant la synagogue vieille-nouvelle, vous devrez prendre un ticket à part.

Horaire d’ouverture du cimetière juif :

*Hors samedi, jour de shabbat

De avril à octobre* 9h – 16h30
De novembre à mars* 9h – 18h

A noter : le vieux cimetière Juif, tout comme les autres bâtiments sont fermés lors des jours de fêtes juives.